Biographie

Murzo a vu le jour en 1966 à Saumur.
Très tôt elle montre des prédispositions artistiques qu'elle met en oeuvre sur les murs de sa chambre. N'étant pas du goût de ses parents ils décident de lui acheter du papier à dessin. Ensuite pour sa communion solennelle un oncle lui offre un coffret de peinture à l'huile. Le rêve !
À 11ans elle voulait déjà être peintre au grand dam de ses parents. Ils auraient préféré qu'elle choisisse une voie moins périlleuse. Malgré tout, elle rentre en 1984 à l'École des Beaux-Arts d'Angers d'où elle ressort diplômée 6 ans plus tard.
La période qui succède à ses études est chaotique. Elle travaille d'abord pour une entreprise de sérigraphie qui ne tarde pas à mettre la clé sous la porte.
Elle retourne à l'A.N.P.E qui lui propose des stages de formation. C'est par ce biais qu'elle découvre l'informatique et la P.A.O (publication assistée par ordinateur). Elle va de Paris à Elbeuf en passant par Rouen pour approfondir ses connaissances.
Ces stages ne lui ayant pas permis de trouver un emploi stable, elle décide en 1998 de se consacrer à plein temps à sa passion.
Dès 1991 Murzo commence à exposer. Mais c'est en 2007 qu'elle a sa première grosse exposition personnelle. 70 tableaux sont exposés pendant deux mois au Conseil régional. C'est grâce à internet que son travail artistique est remarqué par Messieurs Jacques Auxiette président du Conseil Régional et par Jean-Claude Antonini maire d'Angers.
Depuis elle continue à exposer.
Murzo a toujours des projets plein la tête.


Démarche

Murzo procède par série. La première est intitulée "Made in...". Elle commence en 1994. C'est dans cette série qu'elle met au point ce qu'elle appellera son "Color System". Il s'agit d'utiliser les couleurs des drapeaux des pays dont elle aborde l'actualité. Son univers se nourrit de l'actualité nationale et internationale dont les médias nous abreuvent quotidiennement. Certaines de ses toiles présentent en image un condensé d'actualité sous forme caricaturale et humoristique. Cette série demeure à ce jour son projet le plus important.
En 2014 en parallèle, elle développe d'autres séries. Elle change de techniques, de supports et d'outils. Elle adopte le contraplaqué, le carton et troque ses pinceaux contre le scalpel et la peinture acrylique contre la peinture en bombe et le pochoir.
La technique du pochoir devient prépondérante.
Ces nouveaux projets permettent à Murzo de s'attaquer à d'autres thèmes, le portrait en fait partie.
Plusieurs séries sont dédiées aux femmes. C'est sa façon de leur rendre hommage. Quand elle décide de portraiturer Angela Merkel ce n'est pas pour ses idées, c'est le symbole qu'elle représente. C'est une femme politique et cheffe d'état.
"Pas si bêtes" est sa première série consacrée aux bêtes. Si elle opte pour les animaux de la ferme ce n'est pas un hasard. C'est à la suite des différents scandales liés aux mauvais traitements infligés aux animaux destinés à la boucherie qu'elle fait ce choix.
Son travail artistique est résolument figuratif et engagé.
Elle apprécie le pop art, la figuration narrative et le street art. C'est à Miss Tic avec ses poèmes et ses pochoirs que va sa préférence. Elle affectionne également Banksy.