Les débuts

Murzo a vu le jour en 1966 à Saumur.
Très tôt elle montre des prédispositions artistiques qu'elle met en oeuvre sur les murs de sa chambre. N'étant pas du goût de ses parents ils décident de lui acheter du papier à dessin. Ensuite pour sa communion solennelle un oncle lui offre un coffret de peinture à l'huile. Le rêve !
À 11ans elle voulait déjà être peintre au grand dam de ses parents. Ils auraient préféré qu'elle choisisse une voie moins périlleuse. Malgré tout, elle rentre en 1984 à l'École des Beaux-Arts d'Angers d'où elle ressort diplômée 6 ans plus tard.
La période qui succède à ses études est chaotique. Elle travaille d'abord pour une entreprise de sérigraphie qui ne tarde pas à mettre la clé sous la porte.
Elle retourne à l'A.N.P.E qui lui propose des stages de formation. C'est par ce biais qu'elle découvre l'informatique et la P.A.O (publication assistée par ordinateur). Elle va de Paris à Elbeuf en passant par Rouen pour approfondir ses connaissances.
Ces stages ne lui ayant pas permis de trouver un emploi stable, elle décide en 1998 de se consacrer à plein temps à sa passion.
Dès 1991 Murzo commence à exposer. Mais c'est en 2007 qu'elle a sa première grosse exposition personnelle. 70 tableaux sont exposés pendant deux mois au Conseil régional. C'est grâce à internet que son travail artistique est remarqué par Messieurs Jacques Auxiette président du Conseil Régional et par Jean-Claude Antonini maire d'Angers.
Depuis elle continue à exposer.
Murzo a toujours des projets plein la tête.


Présentation

"Douce France" est le premier tableau de la série "Made in...". Je l'ai peint en réaction à la création du parc d'attractions Disney de Marne-la-Vallée. J'y voyais l'annexion de la Seine-et-Marne par les U.S.A. J'ai utilisé les couleurs du drapeau français ; c'est ce que j'ai appelé par la suite mon "Color system".
Depuis j'ai gardé l'idée et la série "Made in ..." a continué.
Mon inspiration je la puise dans l'actualité nationale et internationale. Même s'il ny a pas de thème récurent mes peintures commentent la vie sociale et politique de mon époque. J'aime pardessus tout brocarder cette caste politique qui se croit supérieure et qui nous gouverne si mal.
La lecture assidue de journaux me permet de trouver les idées qui donneront de nouveaux tableaux.
Internet est un formidable moyen de rester connecté 24/24 heures au monde. Un clic, et hop, un flux ininterrompu d'informations se déverse. Il faut alors trier, sélectionner, choisir... Mon travail commence.